La société post-monétaire de Jean-François Noubel

156 Flares Twitter 11 Facebook 141 Google+ 0 LinkedIn 4 Pin It Share 0 Email -- 156 Flares ×
Print Friendly, PDF & Email

Article paru dans Latitudes – “Sur la route des Utopies”

Interview réalisée par Fanny Bonjean

La société post-monétaire de Jean-François Noubel - page 1
Cliquer pour lire en taille réelle


La société post-monétaire de Jean-François Noubel - page 2
Cliquer pour lire en taille réelle

4 Comments

  1. Pranakundalini says:

    Nous sommes les 99,99%.
    NOUS SOMMES LE PEUPLE
    Peuple constitué d’employés et d’entrepreneurs.
    De rouges et de bleus
    De toutes les races de toutes les religions.
    De tous les horizons.

    L’oligarchie nous laisse le choix entre mourir de faim ou mourir lors d’une troisième guerre mondiale. Il y a urgence.
    Les vraies raisons de la crise :
    La crise n’est pas une crise économique ou politique mais une crise monétaire et financière.
    Il n’y a jamais eu autant de richesses sur terre ce qui manque ce sont les moyens d’échange.
    Escroqueries à tous les étages.
    *C’est le système monétaire qui est à l’origine des crises qui se succèdent depuis des siècles.
    Dans ce système l’argent n’est pas créé sous forme pérenne par l’état.
    L’argent est créé sous forme provisoire d’argent-dette par les banquiers. Tout argent en circulation représente une dette qui doit faire retour aux banquiers grossie de l’intérêt.
    Çà ne peut pas marcher : les richesses sont là mais les moyens de les échanger sont retirés.
    *Ce système permet aux créateurs de la monnaie artificielle de contrôler les moyens d’informations.
    et donc de contrôler l’ensemble du système politique.
    *La bourse permet de faire de l’argent avec de l’argent sans créer de nouveaux biens, c’est une escroquerie.
    *Les impôts sur le revenu ne servent pas à la solidarité mais à rembourser les intérêts des emprunts de l’état qui s’est laissé déposséder de son pouvoir d’émission monétaire.
    *Les grands groupes ne payent pas d’impôts en faisant transiter leurs avoirs par des paradis fiscaux.
    *Seul le peuple paye taxes et impôts qui servent à financer le système de racket mondialisé: subventions et intérêts.
    L’aide aux états en difficulté sert en fait à payer les intérêts des banques qui ont prêté à ces état.
    Cet argent ne va pas dans l ‘économie réelle mais alimente la spéculation la plus ignoble de toutes : celle sur notre nourriture et celle sur les matières premières qui entraîne hausse des coûts de production et chômage.
    Les candidats que l’on nous propose lors des élections sont sous le contrôle des banquiers.
    droite ou gauche le résultat sera le même : les banquiers agiteront leur marionnette.
    C’est guignol : cela permet de distraire l’attention du peuple du vrai problème : EUX LES BANQUIERS.
    Si un candidat indépendant parvenait au pouvoir il se ferait assassiner.
    Le peuple n’a d’autre choix que de reprendre physiquement le pouvoir.

    COMMENT AGIR ?

    Tout d’abord les forces armées et de police sont des forces du peuple : elles doivent protéger le peuple, il faut garder cela en tête.
    Le peuple doit reprendre physiquement le contrôle des centres de décisions et exercer le pouvoir lorsque ce sera réalisé.
    Pour cela le peuple doit se réunir chaque Dimanche partout où se prennent les décisions.
    Ces réunions seront l’occasion de s’informer sur la réalité monétaire et économique à l’origine de la crise.
    Lorsque la marée humaine sera suffisamment importante nous demanderons aux forces de l’ordre de nous rejoindre.
    D’ici là il faut se garder de toute provocation et faire comprendre aux forces de l’ordre qu’ils sont actuellement au service d’un système pervers et mortifère.
    Les manifestants non-violents doivent se munir de solides baguettes pour contrôler les provocateurs.

    NOS REVENDICATIONS
    -Rétablissement de la démocratie via une constituante ou la lotocratie.
    -Que les élus du peuple reprennent le pouvoir d’émission monétaire.
    -Émission d’une monnaie pérenne basée sur le PIB.
    Cette monnaie servira à financer les travaux publics, les fonctionnaires et une allocation de base pour tous.
    -Le capital n’est plus le monopole d’une classe : Chaque citoyen porteur d’un bon projet à droit d’accès au capital pour réaliser son projet sans considération de classe sociale.
    -Confiscation des avoirs des banquiers et des spéculateurs.
    -Annulation de toutes les dettes.
    Pour comprendre que les dettes ne sont pas remboursables et qu’il n’y a d’autre solution que de les annuler rechercher sur le web : île des naufragés »et« argent dette »
    TRACT RECTO VERSO A IMPRIMER ET DISTRIBUER PARTOUT

  2. La derniere version du tract c’est sur:
    pranakundalini.overblog.com

  3. Kurtis says:

    Je crois qu’on ne peut pas être plus pertinent que Pranakundalini !!!

    J’ajouterais qu’il est indispensable de prendre son indépendance au niveau énergétique, il ne faut plus utiliser le gaz et le pétrole… l’électricité doit être offerte au peuple gratuitement grâce aux techniques modernes comme les éoliennes. etc…

  4. Marc Chinal says:

    Le monde post-monétaire est en marche. Si cela vous intéresse, rejoignez VOTER AM ou tout autre groupe qui construit la civilisation de l’après monnaie ! :o)

Leave a Comment

*

156 Flares Twitter 11 Facebook 141 Google+ 0 LinkedIn 4 Pin It Share 0 Email -- 156 Flares ×
UA-25389272-1