Où en sommes-nous dans l’élaboration du CIRI ?

18 Flares Twitter 3 Facebook 5 Google+ 0 LinkedIn 10 Pin It Share 0 Email -- 18 Flares ×
Print Friendly, PDF & Email

Beaucoup de gens m’écrivent pour me demander où en est le CIRI — le Collective Intelligence Research Institute — que nous avons créé et annoncé il y a 18 mois. Il est vrai que nous n’avons pas beaucoup communiqué depuis, car l’essentiel de nos actions a consisté à créer les bons contextes, à avancer sur de nombreux projets de recherche et rencontrer beaucoup, beaucoup de personnes dans différentes parties du monde. Ce fut un travail essentiellement invisible.

La plupart de mes interlocuteurs me demandent comment ils peuvent participer au CIRI et soutenir la communauté TheTransitioner. Je crois propose de faire d’abord un rapide tour d’horizon de notre vison à long terme, ce qui éclairera alors nos actions à court terme.

Vision à long terme

De la Terre à la Lune - Jules VernesLe rôle du CIRI est de servir d’ambassade, de base dans le monde conventionnel. Le type de recherche que nous menons nous conduit dans des espaces inconnus, où nos systèmes de croyances du quotidien (la doxa) n’existent plus. Prenez la métaphore d’une nouvelle planète. La physique, les formes, les lois y sont différentes. Dans l’univers que nous explorons, de nouveaux paradigmes de rupture apparaissent, l’expérience humaine y est pratiquement inexistante, la technologie évolue chaque jour, des visions inédites émergent. Elles ouvrent d’autres façons de comprendre la réalité et de nouvelles manières de conduire nos vies.

Au sens littéral comme au sens métaphorique, on ne peut accéder à un nouvel univers qu’avec un vaisseau et un équipage à bord. Cet équipage est un petit groupe de personnes qui ont fait le pari d’explorer l’inconnu. Ils connaissent les risques, ils sont entraînés pour évoluer dans de tels contextes. Quelques-uns des membres possèdent une expertise sur le vaisseau lui-même : ils savent comment le naviguer et comment le réparer. D’autres membres sont des experts concernant la destination  : ils l’ont étudiée et s’y sont préparés. Pensez aux missions Apollo et aux futures missions habitées sur Mars. A bord les astronautes ont une vie bien particulière, des codes sociaux, un langage, des règles très différents, et ils sont livrés à eux-mêmes. Autant que possible, la base Terre est là pour guider et apporter son intelligence, mais fondamentalement l’équipage est livré à lui-même. Personne d’autre qu’eux ne peut vivre l’expérience qu’ils ont.

Personne ne peut bâtir un vaisseau tout seul. C’est forcément un projet collectif soutenu par une organisation, une base, une ambassade dans le monde conventionnel. Pour les pionniers de l’intelligence collective, cette base, c’est le CIRI.

Au fait, comment nommer ce nouvel univers que ces pionniers explorent ? On l’appelle l’intelligence collective holomidale, cette nouvelle forme d’intelligence collective qui succède et supplante l’intelligence collective pyramidale. Comme je le disais plus haut : cela implique un nouveau tissu social, une nouvelle façon de vivre, de nouvelles valeurs, de nouvelles technologies, de nouveaux paradigmes, de nouvelles cultures, de nouveaux codes sociaux, une nouvelle économie, et même de nouvelles façons de nous percevoir en tant qu’individus, et la liste continue. Ce n’est pas simplement une évolution externe, cette aventure touche les plus profondes structures de l’être.

Retour sur le CIRI. Cette organisation est composée de personnes désireuses d’accompagner l’émergence de l’intelligence collective holomidale. Ces hommes et femmes n’ont pas besoin d’être des pionniers dans chacun des aspects de leur vie, pour autant ils peuvent participer à l’aventure en apportant leur expertise, des richesses, une action dans tel ou tel domaine.

Beaucoup de façons d’agir, donc. Concrètement ? Voici une courte liste :

  • Technologie : geeks de tous poils (ceux qui aiment les pizzas en alimentation crue, bio, végétalienne, sans matières grasses ni gluten sont même acceptés), architectes logiciel, administrateurs système, développeurs logiciels open source, experts interfaces utilisateurs, experts en plate-formes mobiles, concepteurs de jeux, webmasters, designers graphiques…
  • Science : chercheurs en sociologie, systèmes complexes, biomimétisme et biologie, bio-informatique, anthropologie, théorie du choix social, théorie des jeux,Informatique, économie, intelligence artificielle (spécialement sur les systèmes milti-agents), ergonomie, communication…
  • Jardinage de communautés : experts en medias sociaux, animateurs, semeurs, écrivains… (principalement pour le site TheTransitioner)
  • Formation : des inspirateurs, formateurs, coaches, gourous, et tout ce qu’on peut imaginer…
  • Communication : écrivains, réalisateurs de films, conférenciers, experts multumédias…
  • Relations publiques : avec la presse, avec le monde en ligne, avec les politiques, avec le monde de l’entreprise, etc…
  • Arts : artistes de toutes sortes, de la musique à la photo, des arts numériques à la danse, de la BD au design graphique…
Oui, toutes ces personnes ont des talents et des richesses incroyables à offrir. L’intelligence est un terrain tellement fertile et prometteur
 

Et maintenant ?

Chaque chose en son temps. Pour que beaucoup de personnes puissent agir ensemble, il faut créer les bonnes conditions. Quelles sont-elles ?
 
Tout d’abord un site web sur lequel tous les progrès, la R&D et les découvertes que nous avons faites ces dernières années soient disponibles pour tous. Dans mes conférences publiques, je ne partage que 5 % de la vision, peut-être même moins. C’est normal, ces événements sont confinés dans des espaces limités et pour la plupart des gens ces idées et concepts sont totalement nouveaux. Même des séminaires qui durent plusieurs jours ne peuvent couvrir qu’une petite portion du champ et de l’expérience de l’IC. Par conséquent un espace en ligne qui partage toute la vision dans une construction cohérente est la première réalisation à effectuer.
 
Cela se décompose en différentes étapes :
  • Un serveur fonctionnel : aujourd’hui notre serveur est désorganisé. Après des années de bons et loyaux services, il a besoin d’être complètement repensé et reconçu. Il faut administrateur système talentueux, pas simplement quelqu’un qui va “administrer” mais quelqu’un qui le fera en portant la vision et la pratique que nous incarnons. Un acteur clé qui offrira au reste de l’équipe la possibilité d’essayer de nouvelles applis web, et qui facilitera la vie en ligne.
  • La création des contenants :en d’autres mots, des sites Web fonctionnels. Des experts CSS et des designers graphiques sont recherchés :)
    • Le site web du CIRI : nous travaillons dessus en ce moment. Il fonctionne sur la technologie wagn. Une version 1.0 fonctionnelle est attendue pour septembre 2012.
    • Le site web TheTransitioner : il fonctionne sur la plate-forme Ning. Bon gré, mal gré, je ne suis pas un fan, mais c’était une solution clé-en-main. Le site a besoin de design graphique, de beaucoup de réorganisation, de gens pour jardiner la communauté.
    • Ce présent blog : c’est un espace important dans lequel je puis m’exprimer à la première personne, à la fois de manière objective et subjective. Ce blog n’a jamais eu un quelconque design graphique. Je l’ai fait entièrement avec mes petites mains et j’apprécierais beaucoup de pouvoir l’amener au niveau suivant. Une fois de plus, il s’agit de design graphique, d’implémentation CSS, et d’un peu d’expertise sur WordPress.
  • L’écriture du contenu : aujourd’hui c’est clairement mon rôle, et la seule chose que je devrais vraiment faire, ce qui n’est pas encore le cas car il reste tant de choses à organiser.

Une fois que ces conditions premières seront remplies, nous pourrons passer à l’étape suivante : inviter et soutenir une constellation globale de personnes motivées et talentueuses, désireuses de construire la société post-monétaire et l’émergence de l’intelligence collective holomidale. Nous n’en sommes pas loin, croyez-moi.

Si vous avez envie d’œuvrer, faites le moi savoir ! Si vous voulez vous investir plus profondément, cela vous demandera de participer (ou peut-être même d’organiser) un “bootcamp” sur d’intelligence collective. Un bootcamp ? J’en parlerai bientôt.

One Comment

  1. celiac says:

    I’m gone to inform my little brother, that he should also go to see this weblog on regular basis to get updated from most recent gossip.

Leave a Comment

*

18 Flares Twitter 3 Facebook 5 Google+ 0 LinkedIn 10 Pin It Share 0 Email -- 18 Flares ×
UA-25389272-1