Pour les amis qui ne le savent pas encore, Fernanda et moi investissons beaucoup de temps, d’efforts et d’amour dans Centifolia 2011, congrès qui réunit les acteurs de la parfumerie et cosmétique les 19-21 octobre prochain à Grasse, capitale de la parfumerie.

Bigre, qu’allons-nous faire dans un tel événement ?

Nous y mettons en place des leviers d’intelligence collective pour aider la filière parfumerie/cosmétique à évoluer. A l’horizon ? Le “produit parfait”. Méthodo ? Le Beau, le Bon, le Vrai. Je ne vais pas tout répéter ici, c’est déjà largement détaillé sur le site. Nous avons également créé un groupe sur Facebook: “From Cosmetics to Cosmethics“.

Centifolia est un événement unique en son genre. Pour commencer, les participants vont écouter des “Ninja Speakers” de très grande qualité qui vont s’exprimer suivant les règles des conférences TED. C’est la phase “Être inspirés“. Ensuite, nous allons utiliser des World Cafés pour maximiser et cultiver l’intelligence collective présente parmi les participants de l’événement. Ce sont les phases “Imaginer” et “Co-créer“. Enfin, nous allons inviter l’intelligence collective présente partout ailleurs dans le monde, c’est-à-dire l’intelligence collective holomidale, et ce au moyen des médias sociaux. Ces derniers sont à des années-lumière de la conscience de la plupart des entreprises alors qu’ils s’avèrent déjà déterminants pour les marchés de demain.

Les gens ont l’habitude de congrès ronronnants, avec leur business as usual, leurs keynotes aux slides bardées de “bullet points”, leurs déjeuners où l’on reste confiné avec ceux qu’on connaît déjà (et on rate les autres), les digestions fastidieuses qui se transforment en sieste dans l’amphi en début d’après-midi… Rien de tout cela dans Centifolia 2011, qui est une vraie rupture tournée vers l’innovation radicale (par opposition à l’innovation incrémentale). Les participants devraient normalement beaucoup s’amuser, voir à quel point le potentiel d’intelligence collective est énorme pour peu qu’on s’emploie à le révéler, collecter un beau trésor d’innovation et de capital intellectuel.

En ce qui nous concerne, fondateurs du CIRI, c’est une architecture, un format complètement inédit que nous créons. Bien sûr il y aura des erreurs, des choses à améliorer, des leçons à apprendre… mais au-delà de l’événement ponctuel Centifolia, nous nous dirigeons vers un format parfaitement répliquable pour toute autre filière industrielle ou économique. C’est pourquoi j’espère de tout cœur qu’un maximum de personnes comprendront l’opportunité unique de l’événement que nous nous offrons les uns les autres.

Il y a donc cette question qui revient tout le temps : Centifolia, un espace unique d’innovation par l’intelligence collective… Comment communiquer sur cette aventure que nous proposons ?

Le dire ou l’écrire n’est pas suffisant pour vraiment comprendre. Comment faire comprendre AVANT aux personnes que nous invitons, ce qu’elles ne peuvent réaliser que PENDANT l’événement ?  Ce n’est pas que nous souhaitions remplir les salles simplement pour les remplir, c’est simplement qu’il me semble juste que les bonnes personnes soient bien informées.

Toutes les suggestions sont donc bienvenues.

En attendant, ami qui me lisez, faites passez le mot. C’est le bouche à oreille qui fera la différence.

Je vous mets ci-dessous un mail que nous avons envoyé à nos réseaux. Il pourra peut-être vous servir si vous voulez relayer l’information.


 

Cher Monsieur/ Chère Madame XXX,

Savez-vous qu’aujourd’hui n’importe quel smart phone sait lire le code barre d’un produit et vous donner une notation qualitative, environnementale et sociale immédiate ? Vous pouvez aussi voir en temps réel ce que vos amis, dans vos réseaux sociaux, ont acheté ou censuré, et émettre votre propre avis. Aujourd’hui, les médias sociaux combinés à la mobilité peuvent célébrer ou détruire un produit et sa marque. Parfois en quelques jours. Les marchés deviennent conscients.

Un produit porte et transmet une vision du monde, celle qui s’est inscrite dans sa genèse et sa fabrication. Acheter un produit, c’est souscrire à cette vision.Acheter, c’est voter. Voilà qui change tout. Le “business as usual” a fait son temps. C’est une bonne nouvelle : les marchés conscients qui se profilent aujourd’hui portent en eux d’extraordinaires opportunités ! Et si nous nous réunissions pour les comprendre, les voir, et les saisir, ces opportunités ?

C’est l’objectif de Centifolia 2011.

 

Vous l’avez compris, Centifolia 2011 n’est pas un congrès comme les autres. Des speakers exceptionnels viendront partager leurs visions (voir programme). Nous utiliserons des techniques d’intelligence collective ludiques et conviviales. Nous ferons émerger les visions et stratégies les plus novatrices qui soient. Ensemble nous constituerons un capital d’opportunités ouvert à tous.

Rejoignez celles et ceux qui se lancent dans l’aventure Centifolia,
INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT !
Toutes les infos sont ici

 

Non seulement vous y croiserez des gens, des idées et des projets que vous n’auriez jamais trouvés ailleurs, mais vous passerez un moment inoubliable et unique. C’est sûr, Centifolia sera du “business not as usual” !

Votre participation à ce congrès ? C’est ce qui fera la différence.

                                                                            Catherine Peyreaud
                                                                            Organisatrice de Centifolia

 

PS : n’hésitez pas non plus à venir participer sur notre page Facebook !

Envie de partager ?

“A j-20 de Centifolia 2011”

  1. Cher Jean-François,

    Serait-il possible de filmer après le congrès des courts témoignages de participants puis de les mettre en ligne? Ne serait-ce pas une façon vivante de cultiver l’esprit du congrès Centifolia et de faire ressentir le caractère unique des espaces d’innovation par l’intelligence collective à des personnes curieuses et intéressées?

Votre commentaire

XHTML: Vous pouvez utilisez ces tags : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Restonsconnectés