postargent

La société à intelligence collective pyramidale avait besoin de l'argent pour fonctionner. La société à intelligence collective holomidale n'utilisera plus l'argent, toxique pour elle. Elle invente le langage des flux qui lui permettra de s'auto-réguler et de s'affranchir des pouvoirs centralisés.

Bienvenu à l'ère de l'intelligence sociale augmentée !

Bienvenu chez l'Holo Sapiens.

Vers la société post-argent

Argent rareL’argent a incarné une technologie parfaite pour la société à intelligence collective pyramidale, fondée sur des pouvoirs centralisés (entreprises, Etats, administrations, armées, religions…). Les mécanismes de rareté de l’argent (le fait que la majeure partie des gens en manquent) en ont fait un extraordinaire catalyseur de hiérarchies sociales, indispensables pour que puissent exister et se développer les chaînes de commandement. Une personne en manque d’argent devient dépendante d’une autre personne ou organisation qui en a plus, et ainsi de suite. Cette loi de distribution, couramment appelée “loi ou effet Pareto“, contribue grandement à la construction des classes sociales, avec leur produit associé, les chaînes de commandement.

ADN de l’intelligence collective pyramidale, l’argent devient une technologie toxique et inadaptée pour la toute jeune intelligence collective holomidale, décentralisée, distribuée, fondée sur les leaderships et non sur l’autorité, sur l’individuation, la collaboration, l’open source, les communs, et bien sûr internet. La chaîne de commandement classique n’y occupe plus de place centrale comme système d’information social. On parle plutôt de cercles de création de valeur dans des économies circulaires et holistiques qui ne reposent plus sur des hiérarchies sociales. L’intelligence collective holomidale s’organisent autour des socialwares ou communitywares, ces applications partagées qui permettent l’auto-organisation et la connexion de tous avec tous.

Construite sur une économie intégrale, à la fois locale et globale, l’intelligence collective holomidale doit se donner les moyens de voir et de gérer toutes les formes de richesse, pas seulement matérielles, et pas simplement dans de l’économie de marché. La biodiversité, le bien-être (des humains et des autres êtres), la confiance, la qualité de l’air et de l’eau, la santé, l’éducation, le bonheur, la joie, la santé… autant de richesses que l’on ne peut exprimer en argent. Ce spectre complet de la richesse s’appelle la richesse intégrale. Il inclut les richesses matérielles de l’économie classique, plus tout le reste dont je viens de donner des exemples. Nous avons un besoin crucial aujourd’hui d’intégrer l’ensemble de ces richesses dans notre conscience sociale et collective. Des richesses pour certaines objectives (quantités, nombres…) et pour d’autres subjectives (confiance, bien-être…). Des richesses à la fois locales et globales, individuelles et collectives qui parcourent notre espèce et le vivant dans son ensemble.

Comment procéder ?

Certainement pas avec l’argent, ça semble évident. Pas plus qu’avec les BitCoins d’ailleurs, ou toute monnaie constituée de “jetons” (de coins, physiques ou digitaux) conçus pour exprimer des quantités matérielles.

Nous avons besoin d’une métalangue qui exprime la richesse intégrale.

Cette métalangue, on peut la définir comme une langue des flux, ou plus précisément comme une langue qui reflète en temps réel ce qu’elle décrit. Le terme anglais “current-see” (currency) exprime bien ce concept, cette faculté que possède tout organisme vivant de se voir lui-même et de s’auto-réguler. Notre corps possède ce langage des flux, fondé sur des milliers de monnaies différentes qui interagissent entre elles : des dizaines d’hormones différentes, des molécules spécifiques, des signaux nerveux, des substances chimiques… autant de flux qui donnent à notre corps son sens de lui-même, qui l’équilibrent en tant que tout unifié. Il y a une partie consciente (mon niveau de faim, de joie, de sommeil, de stress, d’excitation sexuelle…) et une partie inconscience (mes hormones thyroïdiennes, mes globules blancs, etc). Des milliers de flux qui interfèrent les uns les autres dans une symphonie époustouflante. Nos futurs systèmes vivants humains, super-conscients, ne pourront s’élaborer que sur de tels niveaux de langage.

Depuis des années, avec mes amis d’aventure, j’œuvre à la réalisation de cette infrastructure indispensable à notre évolution.

Bienvenu chez l’Holo Sapiens.

Pour commencer votre initiation…

…et votre cheminement, je vous invite à visiter les liens suivants (en anglais) :

  • MetaCurrency.org : ce site vous aidera à comprendre la différence entre “monnaies” et “argent”, et l’évolution de notre compréhension des systèmes vivants
  • Ceptr.org : toute la vision quant à l’infrastructure nécessaire aux systèmes vivants conscients, notamment les protocoles de protocoles
  • Holochain.org : la première technologie post-blockchain qui résout toutes les limitations et erreurs de conception de la blockchain
  • Holo.host : une application de hosting distribué et de cryptomonnaie fondée sur holochain. Premier point d’entrée dans la prochaine économie.

 

Envie de partager ?

Restonsconnectés